Créer un site internet

Mission de Suivi-évaluation du Projet MARS de CARE CI et CPDEFM

Du 20/05/2021 au 28/05/2021

Ajouter au calendrier

  • Soubré, Gueyo, Méaggui, Agnibilékro et Guibérouy

L’Organisation Citoyenne Pour la Promotion et Défense des Droits des Enfants, Femmes et Minorités (CPDEFM), partenaire d’exécution de CARE Côte d’Ivoire sur le projet Mars Covid-19, Organisation Non Gouvernementale, dont l’objectif est de contribuer à l’élimination de la Violence Basée sur le Genre (VBG).

Le projet Mars COVID-19 REPONSE de CARE Côte d’Ivoire, exécuté par CPDEFM, dans un temps à Abidjan de la période d’Août à Décembre, en direction des téléconseillers de la 106 et dans un second temps 2020, dans huit (8) localités de la cote d’ivoire à savoir : Soubré, Méagui, Gueyo, Abengourou, Guiberoua, Bétié, Akoupé et Agnibilékro, avec pour bénéficiaires les professionnel-les, intervenant dans la prise en charge des VBG. La mission de CPDEFM est donc de :

Contribuer à une meilleure prise en charge des survivant-e-s) de VBG par le renforcement des capacités de quatre cent quarante (440) professionnel-les.

Les principales activités se sont résumées comme suit : le Renforcement des capacités des professionnels-les intervenant dans la prise en charge des VBG ; Assurer le suivi des cas référés dans les Brigades de Gendarmerie et des Commissariats de Polices ; Sensibiliser les populations cible sur les VBG et moyens de recours ; La prise en charge psycho-sociale et juridico-judiciaire des victimes, ce sont de ce fait, ces activités qui ont meublées ce projet de la période de Février à Mai 2021. Les populations ont par ailleurs été sensibilisées sur les VBG et les moyens de recours par le biais de diffusion de PAD dans certaines des localités cibles.

 Au terme donc de cette première phase, il est donc utile et nécessaire de s’assurer de sa bonne marche et de l’atteinte de ses objectifs.

C’est dans cette perspective qu’une mission conduite par la Commission de Suivi et Evaluation de CPDEFM procédera à une évaluation dans lesdites localités. Ce en vue d’évaluer la pertinence des stratégies, le niveau d’accomplissement des activités, mesurer les résultats et/ou de réorienter les actions en cas de retard et de difficultés dans la seconde phase du projet.

  Elle s’adressera à soixante-cinq (65) professionnels intervenants dans la prise en charge des VBG donc treize (13) personnes par localité à hauteur de (2 personnels sanitaires, 4 forces de défense et de sécurité (2 policiers et 2 gendarmes) et cinq (5) relais communautaires, deux (2) représentant-e-s des centres sociaux et des victimes de VBG.

Soubré, Gueyo, Méaggui, Agnibilékro et Guibérouy Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire Droits des femmes CPDEFM CARE Côte d'Ivoire prise en charge VBG